jueves, 10 de agosto de 2006

Point de vue/Opinión
Ces amis qui poussent Israël vers l'abîme

par Tahar Ben Jelloun
Peut-être que la menace la plus sérieuse qui pèse sur Israël est la paix, même une paix juste et durable, une paix faite de reconnaissance mutuelle entre deux Etats devant vivre côte à côte, une paix qui serait l'acceptation du réel, pas du fantasme, pas des mythes. Or le réel est complexe, il est difficilement contrôlable totalement, il refuse surtout de se plier aux désirs de domination voire d'humiliation, il est accaparé pour le moment par des fureurs impatientes, cruelles et extrêmes. C'est une réalité marquée par le tragique, par la haine, par le racisme et l'engrenage de la vengeance.
Il faut dire les choses froidement, mais telles qu'elles sont, du moins telles qu'elles sont vécues dans le monde arabe : les Israéliens dans leur majorité n'ont aucune envie de vivre à côté des Palestiniens parce que des blessures graves et des rancoeurs se sont accumulées, parce que des malentendus historiques n'ont jamais été élucidés, parce que les guerres n'ont épargné personne. Les Palestiniens, parce qu'ils ont subi une occupation féroce et des destructions brutales, n'ont aucune envie de partager le pain et de croire qu'ils vivront en paix avec un ennemi qui a érigé un mur en béton, un mur de haine, et n'a eu de cesse de les persécuter et de les empêcher d'exister dans le sens banal et vital du terme.
Exister, c'est disposer d'un Etat avec des frontières continues et sûres, c'est pouvoir aller à l'école puis à l'université, c'est faire des projets d'avenir, c'est avoir un passeport, c'est voyager, avoir une police, une armée, c'est construire des routes, des hôpitaux, des parcs, des crèches, des maisons sans penser qu'un jour elles seraient anéanties par des bulldozers s'acharnant sur leurs habitants parce que soupçonnés d'avoir parmi eux des résistants à l'occupation... [+] Link

==========
After Lebanon, there's Iran
By Vali Nasr

When the war in Lebanon ends, the US will have to piece together a whole new strategy for dealing with Iran - especially its nuclear program. The Israeli- Hizbullah war has boldly ratcheted up Iran's regional stature at the same time it has depleted US influence and prestige.
From the outset, the Lebanese conflict was about more than just Hizbullah. Jerusalem and Washington were quick to point the finger of blame for the conflict at Iran, and it was with Iran in mind that Israel unleashed the full force of its air power in Lebanon. The US, too, saw shock and awe in Beirut as an opportunity to convince Tehran of the West's determination to bring it into compliance on the nuclear issue. [+] Link